C’est grand mais c’est beau ! Voici ma première réaction après avoir posé la télévision sur son meuble avant même de l’avoir allumée. L’appareil à un design discret et soigné et des mensurations de 106 cm pour la largeur, 82 cm pour la hauteur et 30 cm pour la profondeur. Le cadre est noir brillant (moins brillant que celui des Samsung) fixé sur un pied très volumineux. Les enceintes intégrées sont placées sous la dalle et non sur le coté derrière une grille noire mat. Immédiatement ça en jette. La notice comporte 92 pages en Français, elle est claire, aérée avec beaucoup de croquis, abondante au niveau informations sans forcément nous inonder.

La connectique est complète, deux péritels RVB en entrée, une en sortie (TNT), une entrée YUV, une HDMI/DVI (DVI via adaptateur) (les models équipés de tuner TNT intégré n’ont qu’une entrée HDMI, elle gère aussi le son), une entrée VGA, une entrée S-vidéo et enfin deux entrées composite plus audio (une à l’arrière et l’autre sur le coté gauche). Le téléviseur dispose aussi d’une sortie audio numérique optique ainsi qu’une autre stéréo dont le volume est variable et dépend du réglage sonore sur la télé. On trouve aussi une entrée RS232 qui permet de commander la TV ainsi qu’un déport de la télécommande. Sans oublier bien sûr une entrée et une sortie antenne. Niveau qualité de la connectique, on sent que ce n’est pas n’importe quoi, quand on branche la péritel, on pousse et clac c’est branché et ça ne bouge plus.

La télécommande est très bien faite, la prise en main est agréable, les touches ne sont ni trop dures ni trop molles. Elle n’est pas trop directrice, juste comme il faut et elle permet de commander aussi un lecteur DVD et un magnétoscope en entrant un code correspondant à la marque.

Une fois chaque entrée et sortie vidéo et audio branchée, je connecte le cordon d’alimentation et m’aperçois, via une petite LED rouge en bas à droite, que le téléviseur se met directement en veille. En fait il n’y a pas de possibilité de complètement l’éteindre via un bouton marche/arrêt ce qui chagrine immédiatement ma femme.

Sur le coté droit je découvre quelques boutons permettant de commander la TV sans la télécommande ce qui peut être pratique, j’appuis sur le bouton sortie de veille, l’appareil fait un petit clac, la LED passe au vert, la dalle s’illumine et affiche une boîte de dialogue d’un jolie bleu me demandant si le téléviseur est situé en France, j’acquiesce par la touche OK de la télécommande et l’appareil entre immédiatement dans une phase de recherche des canaux analogique et numérique. L’entrée antenne est connectée à une petite antenne intérieure alimentée très discrète. Je suis sur l’émetteur de la tour Eiffel à environ 35 kilomètres, en hauteur (j’habite dans une tour), vu dégagée mais l’antenne est situé derrière deux murs en béton. La recherche est très longue, surtout à cause de la recherche des canaux analogique que je n’utiliserai pas. Une fois le scan terminé, la télé affiche le premier canal trouvé. Je regarde d’un peu plus près la liste et découvre qu’elle a découvert quelques canaux analogique et tous les canaux de la TNT, sauf que la plupart ne fonctionne pas, pas d’image. En observant de plus près le menu « Emetteur » je m’aperçois qu’il est possible de désactiver le préampli de l’antenne, ce que je fais immédiatement pensant que du coup avec mon antenne amplifiée il y a trop de gain, très juste, dés ceci fait, toutes les chaînes de la TNT sont disponibles. Le tuner de la télévision est donc plutôt sensible, ce qui est une bonne chose.

L’image maintenant, et bien c’est moche ! Absolument pas digne d’une télévision de marque à ce prix là ! Il y a donc un truc qui n’est pas activé. Je constate dans le menu « Image » que les réglages des couleurs sont sur « Dynamique », donc beaucoup de couleur, de contraste et de lumière. Mais je me rends compte surtout que le XD Engine n’est pas sur marche, je m’empresse de l’activer et là c’est le soulagement. C’est là que l’on voit que le traitement vidéo y fait pour beaucoup dans l’image, ce n’est pas le tout d’avoir une bonne dalle. Je passe les réglages des couleur à « Doux » pour me soulager les yeux car passer d’un cathodique taciturne à un LCD super lumineux ça fatigue les yeux. D’ailleurs chaque réglage est indépendant de la source vidéo ; si je fais un réglage d’image sur la source AV1, par exemple un réglage utilisateur (deux sont possibles par source), il ne sera pas le même que sur AV2 quand je vais repasser sur cette source et pourra être par exemple un réglage usine « Standard ». C’est donc très pratique et permet d’affiner super bien l’affichage pour chaque source, par contre c’est long, voir très long si on est perfectionniste comme moi. Surtout qu’il y a tellement de paramètres que l’on peut régler comme la luminosité, le contraste, la couleur, la netteté, la teinte (équilibre entre le vert et le rouge), mais aussi on a la possibilité d’ajuster la température des couleurs rouge, vert et bleu, les niveaux de noir et affiner le réglage du système XD Engine. Bref tout ça pour chaque source on y passe des jours si l’on est tatillon. Personnellement j’ai mis 3 semaines à être satisfait du résultat, je sais c’est énorme mais je répète que je suis tatillon, surtout que je trouvais que les blancs était trop lumineux et bouffaient les contrastes dés qu’il y avait un éclairage un peu fort, genre studio et débats télévisé. Au début je baissais la luminosité et augmentait le contraste ou l’inverse avec des variantes de plus ou moins de couleur mais jamais quelque chose de satisfaisant et je tombais souvent sur une image sombre. Jusqu’au moment ou je commence à toucher au réglage de la netteté et en l’augmentant fortement je me suis rendu compte que le phénomène disparaissait et donc je pouvais gagner en luminosité. Et là maintenant c’est beau ! En HDMI c’est même magnifique. On se prend à découvrir des détails que l’on n’avait pas vus sur les épisodes de Star Wars et on apprécie la beauté des couleurs des paysages du film King Kong en version longue. Malgré que j’ai un lecteur DVD de bonne qualité (un DVD enregistreur TNT Panasonic DMR-EX75, mon avis sur cet appareil dans un autre billet plus tard) qui fait de l’upscaling, on voit bien que le téléviseur n’est exploité qu’à la moitié de ses possibilités et je bave déjà à l’idée de voir un film en HD. Malheureusement la platine HD-DVD ce n’est pas pour maintenant. J’ai pus me faire une idée tout de même en branchant un PC sur l’entrée VGA avec une résolution d’image de 1024 par 768. Et là c’est le choc, une claque, c’est super beau, ça n’a rien à voir.

Le menu « Son » permet d’activer la sortie optique pour bénéficier du son en Dolby Digital sur certaines chaînes mais aussi de désactiver le son des hauts parleurs du téléviseur, pratique quant on a un home cinéma.

La qualité du tuner est vraiment bonne, Toutes les chaînes de la TNT sont reçues, aucun décrochage. Le seul reproche que l’on peut lui faire c‘est qu’il n’est que MPEG2, donc impossible de voir les tests de la TNT HD.

Pour conclure je suis plutôt satisfait sans l’être extrêmement. Mais ce n’est que mon avis, c’est ma première TV LCD et j’ai tendance à oublier qu’un écran de 107 cm agrandit l’image mais surtout aussi ses défauts, il accentue la forte luminosité des plateaux de télé suréclairé et fait apparaître le mauvais équilibre des couleurs sur certaines chaîne. De plus les chaînes comme NRJ12 qui diffusent en 16/9eme de veilles séries tournées en 4/3 n’améliorent pas le rendu final. Je suis peut être aussi quelqu’un d’un peu trop exigent. Ceci dit, ce téléviseur m’a coûté 1500 euros par VPC et je dois admettre que c’est un excellent rapport qualité prix.